Où aller pêcher à la mouche : 4 endroits idéaux pour attraper la truite et plus

Parce que la pêche à la mouche a traditionnellement consisté à pêcher diverses espèces de truites dans des ruisseaux de montagne cristallins, de nombreux pêcheurs à la mouche potentiels qui aimeraient participer à cette forme de pêche la plus fascinante sont dissuadés de le faire en raison du fait qu'ils ne vivent pas dans ou près des montagnes.

Cependant, le fait est que toute espèce de poisson qui frappera un leurre de pêche conventionnel frappera également une mouche et l'équipement de pêche à la mouche a évolué au fil des ans pour accueillir les pêcheurs qui souhaitent profiter de ce fait. Par conséquent, peu importe où vous vivez, tant qu'il y a un plan d'eau à proximité qui contient des poissons, vous pouvez utiliser matériel de pêche à la mouche pour les attraper!

Par exemple, alors que la plupart des pêcheurs utilisent du matériel de pêche conventionnel pour attraper leurs espèces de poissons d'eau douce préférées telles que l'achigan à petite bouche et à grande bouche, le brochet et le maskinongé sur leurs lacs locaux, en raison des progrès des cannes à mouche, des lignes à mouche et modèles de mouches, les pêcheurs qui recherchent des espèces de poissons d'eau douce en eau calme peuvent désormais profiter du même niveau de grâce, de beauté et de défi que les pêcheurs à la mouche traditionnels apprécient.

D'autre part, la pêche à la mouche en eau salée est également devenue extrêmement populaire parmi les pêcheurs à la mouche et donc, que vous préfériez rechercher les vagues, patauger dans les appartements, sonder les eaux côtières ou sonder les profondeurs du large pour les espèces de poissons pélagiques, il y a des mouches matériel de pêche conçu spécifiquement pour répondre à vos besoins.

Ensuite, bien sûr, il y a les nombreux types de rivières qui peuplent et irriguent notre paysage et, elles aussi, peuvent toutes être pêchées efficacement avec du matériel de pêche à la mouche.

Par exemple, les rivières vont des rapides déchaînés aux courants rapides, en passant par l'eau turbide et l'eau noire presque stagnante et chaque type de rivière abrite diverses espèces de poissons spécifiquement adaptées à l'environnement choisi.

Ainsi, si vous pouvez marcher sur les berges, patauger dans le lit du ruisseau ou flotter dessus dans un tube flottant, un kayak, un bateau dérivant ou un radeau en caoutchouc, vous pouvez utiliser du matériel de pêche à la mouche pour attraper tout ou partie des différentes espèces de poissons qui appellent. cette étendue d'eau à la maison.

Cependant, parce que l'ancien art de la pêche à la mouche a été traditionnellement développé pour permettre aux pêcheurs d'attraper des truites ultra-méfiantes dans des cours d'eau cristallins en utilisant des mouches artificielles qui imitent étroitement les insectes aquatiques indigènes, une explication plus détaillée des différents types de cours d'eau à truites d'eau douce s'impose.

Par conséquent, il est important de noter que tous les ruisseaux à truites peuvent être caractérisés selon l'un des quatre types d'eau différents comprenant les ruisseaux de printemps, les ruisseaux de pierre libre, les ruisseaux de calcaire et les eaux d'aval.

1. Ruisseaux de printemps

Source: sweetwaterflyshop.com

Un Spring Creek est un cours d'eau dont la principale source d'eau provient des précipitations entraînant accumulation d'eau souterraine et qui a une température relativement constante. De plus, de nombreux Spring Creeks proviennent de chaînes de montagnes qui ont de vastes dépôts de calcaire qui sont beaucoup plus tendres que la roche granitique environnante.

Ainsi, parce que le calcaire s'érode plus facilement que la roche plus dure, cette érosion crée un vaste système de souterrains riches en minéraux, de ruisseaux, de rivières et de réservoirs.

Par conséquent, lorsque cette eau riche en minéraux émerge au-dessus du sol sous forme de source et commence son voyage vers le bas, elle fusionne avec d'autres sources pour former soit un Spring Creek, soit un Limestone Stream qui, à son tour, crée un environnement exceptionnellement riche pour les plantes aquatiques, les insectes aquatiques. , et la truite.

Par conséquent, parce que la température de l'eau et le volume d'eau dans un Spring Creek sont moins erratiques que ceux d'un Freestone Stream et, en raison de leur plus grande abondance de plantes aquatiques et d'insectes aquatiques, les truites habitant un Spring Creek sont généralement plus grandes que celles qui habitent un Freestone Stream parce qu'ils ont une saison de croissance plus longue et plus de nourriture à leur disposition.

2. Ruisseaux calcaires

Source : thelivingriver.org

Ensuite, nous avons les ruisseaux de calcaire qui sont des ruisseaux de printemps qui traversent de grands dépôts de calcaire sous et/ou au-dessus du sol et sont le plus souvent associés à des ruisseaux qui ont une température de l'eau relativement constante et un courant relativement lent et constant.

Par conséquent, l'expression «Limestone Stream» est le plus souvent associée à des cours d'eau à faible gradient et à courant doux, ainsi qu'à de vastes lits de plantes aquatiques qui, à leur tour, créent un environnement exceptionnellement riche pour diverses espèces d'insectes aquatiques ainsi que pour le truites qui s'en nourrissent.

Par conséquent, les ruisseaux calcaires sont l'environnement le plus riche disponible pour la truite en raison de l'abondance abondante de nourriture, de l'absence de courant rapide et de l'absence de températures extrêmes. Par conséquent, les poissons habitant les ruisseaux calcaires sont souvent nettement plus gros que les poissons habitant l'un des trois autres types de ruisseaux à truites.

3. Flux de pierre de taille

Source: simpsonflyfishing.com

Un ruisseau Freestone, d'autre part, est un ruisseau dont la principale source d'eau provient de ruissellement créé soit par la fonte des neiges, soit par les précipitations.

Ainsi, ils se caractérisent par des niveaux d'eau fluctuant considérablement, des gradients abrupts et de nombreux rapides d'eau vive pendant les périodes de débit d'eau de pointe. Par conséquent, parce que l'approvisionnement en eau dans un Freestone Stream est si erratique, le volume d'eau dans un Freestone Stream a tendance à culminer pendant les premiers mois d'été et a tendance à tomber à son point le plus bas à la fin de l'automne et pendant les mois d'hiver. Ainsi, un Freestone Stream est plus facilement influencé par la température de l'air ambiant que les Spring Creeks ou les Limestone Streams.

À son tour, cela se traduit par une plage de températures de l'eau plus large que celles des ruisseaux Spring ou des ruisseaux calcaires et, par conséquent, l'hiver peut amener les ruisseaux Freestone à atteindre des températures glaciales et l'été peut les faire monter à des températures aussi élevées que 70 ° F (ce qui est la limite supérieure extrême de la plage de température dans laquelle la truite peut survivre).

Par conséquent, en raison de la grande variation du volume d'eau et de la température de l'eau associée au manque de minéraux dissous dans un Freestone Stream, la saison de croissance de toute truite qui habite ces cours d'eau est considérablement raccourcie. Par conséquent, les poissons qui habitent les Freestone Streams sont généralement nettement plus petits que ceux qui habitent les Spring Creeks, les Limestone Streams ou les Tailwaters.

4. Eaux de queue

Source : blog.vailvalleyanglers.com

Enfin et surtout, nous avons les eaux de queue qui sont des sections d'un ruisseau situées immédiatement en dessous d'un barrage à partir desquelles l'eau du réservoir au-dessus est expulsée du fond du barrage plutôt que de se répandre par-dessus.

Ainsi, parce que cette eau expulsée est puisée au fond du réservoir, elle contient significativement plus d'oxygène dissous que l'eau en surface et, elle maintient une température constamment froide qui forme un excellent environnement pour diverses espèces de plantes aquatiques, insectes aquatiques, et la truite à quelques kilomètres en aval du barrage, même dans des environnements relativement chauds.

Par conséquent, la plupart des eaux de la queue offrent un environnement très riche pour la truite car elles restent à une température relativement constante tout au long de l'année et elles ont tendance à produire des éclosions d'insectes très prolifiques tout en offrant une saison de croissance prolongée pour la truite.

Par conséquent, les truites habitant les eaux de la queue peuvent facilement être aussi grandes et aussi nombreuses que celles habitant les ruisseaux calcaires et, le terrain et le courant sont souvent beaucoup moins accidentés que ceux d'un ruisseau Spring ou d'un ruisseau Freestone.

Conclusion : "Où puis-je pêcher à la mouche près de chez moi ?"

Ainsi, avec autant de types d'eau différents disponibles pour le pêcheur à la mouche, localiser un endroit pour pêcher à la mouche est aussi simple que de regarder une carte topographique comme un DeLorme Gazetteer ou, en utilisant le World Wide Web pour accéder à Google Earth.

Ces sources afficheront à leur tour tous les étangs, lacs, ruisseaux, ruisseaux et rivières à distance de conduite de votre emplacement, ainsi que toutes les routes qui y mènent.

Par conséquent, si vous êtes l'un de ces pêcheurs qui admirent la grâce et la beauté du lancer à la mouche ainsi que les défis uniques présentés par la pêche avec des mouches attachées à la main au lieu de leurres fabriqués, alors le manque d'endroit pour pêcher à la mouche n'est plus une excuse. pour ne pas avoir repris cette ancienne forme de pêche !